Ah le "fruit picking" (littéralement : ramassage de fruit), on l'a tous connu sous différents couverts !
Rappelons le concept pour celui ou celle qui est sur le point de se rendre en Australie et qui a seulement entendu parler de ce fameux "fruit picking" sans savoir de quoi il s'agit réellement.

Il est commun de se rendre en Australie et de devoir faire face à différents jobs pour pouvoir subvenir à ses besoins, ou encore pour cumuler ses 88 jours de travail en ferme dans le but de prétendre à un second Working Holiday Visa.

L'aventure commence...

De ce fait, lorsque tu te rend dans l'outback (campagne profonde de l'Australie), tu n'as que très peu de choix de trouver un emploi car ils sont souvent limités à des travaux en ferme, ou en industrie.

Les jobs que l'on pourra te proposer seront des sortes de "fruit picking", de "packing", de "cleaning" etc...A moins qu'avant ton départ vers cette destination tu sois expérimenté(e) dans le domaine, et connaisse les métiers de l'agriculture, ce sera pour toi une bien drôle expérience !!

Oui oui, le fruit picking est l'une des plus grandes expériences avec laquelle un backpacker puisse ressortir de l'Australie, et ce, sur beaucoup de plans.Autant humainement, que socialement, ou encore sur le plan de la valeur du travail que tu pourras acquérir, cela te fera réellement grandir et t'apprendra une chose : la valeur du travail a un coût !Il faut également rappeler que tous les travaux de fruit picking ne sont pas à considérer à la même valeur.

En effet, tu trouveras des jobs rémunérés à l'heure, d'autres au rendement, certains qui demandent énormément de productivité pour un salaire très faible, ou encore d'autres donc la productivité est très faible et dont le salaire est très élevé.

Hé oui ! Je te l'ai dit dans le titre de cet article : Le fruit picking, une bien drôle expérience. 

Il faut aussi se dire que le fruit picking est une drôle d'expérience, dans le sens où cela te mènera à travailler dur, même très dur pour atteindre des objectifs. La vie de backpacker est ainsi faite :).

On roule, on avance et on s'arrête, on travaille, on dépense, on est à sec !! C'est l'aventure du fruit picking...

Click to Tweet

Il faut recharger le compte ?! Alors dirige-toi vers le fruit picking, un moyen simple, efficace et temporaire pour renflouer les caisses, et repartir à l'aventure !

En effet, le fruit picking, une bien drôle expérience, car il fait passer par différentes émotions.On peut ressentir de la motivation, de la fatigue, de la lassitude, une rage de vaincre pour réaliser ses envies et désirs de voyage ou autre, mais pour autant, au fond on aime ça, et plus tard, ce ne sera qu'une excellente expérience en bagage.

L'une de mes pires expériences en fruitpicking était bien cette journée où en 8 heures de travail, je n'ai réussi à remplir que deux "bins" (cagettes) d'ognions, pour 40 dollars l'une.

Le rendement était pourtant à son comble, la vitesse assez soutenue, mais c'est justement un job en ferme qui paie le moins. On dira qu'il n'y a rien de plus normal, cela ne faisait pas 1 mois encore que j'étais en Australie que je mettais les pieds dans un tel champ.

En revanche, je suis ressorti satisfait de ce travail car je savais dans quel type de job je ne devais plus remettre les pieds.

Je te rassure, si les finances étaient à sec, j'y serais retourné aussi vite que lorsque l'on est assoiffé devant un verre d'eau. Je prends et ne pose pas de question : telle est la loi du fruit picking quand on n'a pas le choix quand ton compte en banque n'a plus le choix.

Hé oui, le fruit picking, une bien drôle expérience.Alors pour toi si tu n'es pas encore avisés, voici un des conseils que tu retrouveras sur chacun de mes articles. Fuis devant ces cagettes d'oignions aussi loin que tu pourras, surtout si l'on te parle de 40 dollars la bin. Si tu fais ce job par désespoir, alors la chanson est toute autre ! Tu y resteras, jusqu'à temps de te refaire une santé financière.

En revanche, pour toi qui est avisé, j'aimerais que tu partages avec moi, en quelques mots ton expérience la plus enrichissante, ennuyante, fatigante, quel que soit l'adjectif que tu voudras y associer, partage ça avec moi.

Bientôt une série d'articles arrive pour te raconter [thrive_highlight highlight='default' text='light']mes meilleurs plans travail en Australie[/thrive_highlight], et [thrive_highlight highlight='default' text='light']surtout les mieux rémunérés[/thrive_highlight].

Catégories : Travail

1 commentaire

Oser l'Oz, c'est sortir de sa zone de confort - Osez l'Oz · 22 juillet 2020 à 14 h 12 min

[…] Sortir de sa zone de confort c’est justement, oublier toutes nos petites habitudes, et l’espace d’un temps limité, s’ouvrir à de nouveaux horizons, être prêt à dormir dans une voiture, un van, une caravane, alors que le lendemain, on se lève à 4h du matin pour travailler dans le fruit picking. […]

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *